Les caricatures d’Hoffnung

Voici une nouvelle suggestion de notre chef que j’attendais avec impatience ! Quelques informations entremêlées d’humour et de petites anecdotes. Voilà les saveurs du menu du jour. Régalez-vous !

Connaissez-vous Gérard ? Pas Depardieu, pas Oury, pas Darmon, mais…

Gérard HOFFNUNG

Né à Berlin le 22 mars 1925 dans une famille juive aisée, il quitte l’Allemagne en 1939 avec ses parents pour fuir les nazis et s’installe à Londres où il étudie à la High School, une école indépendante gratuite pour garçons. Ses origines germaniques ne lui permettant pas d’être mobilisable, il est employé dans une laiterie avant de devenir professeur de dessin à la Standford School en 1945. C’est à cette époque qu’il commence à publier des caricatures dans différents journaux et écrit des chroniques radiophoniques.

Pendant sa courte vie, il aura de très nombreuses activités comme, entre autres, caricaturiste, impresario, producteur de radio, conférencier et tubiste. Il apprendra à jouer du tuba suffisamment bien pour donner en concert le Concerto pour tuba de Vaughan Williams mais aussi pour devenir membre de l’orchestre du Morley College, un ensemble amateur londonien fort respecté.

En tant que caricaturiste, il est l’auteur d’une série de recueils de dessins humoristiques (passez votre souris sur le lien) se moquant gentiment des chefs d’orchestres et des musiciens.

Hoffnung The Maestro

Mais il est surtout célèbre pour ses deux séries de concerts musicaux « décalés », organisés au Royal Festival Hall de Londres en 1956 et 1958, pour lesquels de nombreux compositeurs britanniques ont été mis à contribution et auxquels ont participé de nombreux  musiciens éminemment « sérieux ».

Parmi les œuvres composées spécialement pour l’occasion, on trouve :

Le Concerto Populaire dont le titre exact est Concerto pour piano pour en finir avec tous les concertos pour piano (de Franz Reizenstein)

 Le Concerto pour tuyau d’arrosage et cordes

La grande, grande Ouverture pour 3 aspirateurs, 1 machine à cirer, 4 fusils et orchestre (de Malcolm Arnold)

Ces titres me rappellent ceux des spectacles d’un orchestre régional humoristique, comment s’appelle-t-il déjà….. ? Euh….. ? Son nom m’échappe (ha !ha !ha !).

Hoffnung Festival
Hoffnung Festival

 

Toutes ces œuvres sont sur 3 disques vinyles 33 tours intitulés « Hoffnung Festival I, II, III » chez Harmonia mundi (EMI), et heureusement, ils ont été réédités en CD. Quel bonheur ! Car ce sont des œuvres d’une drôlerie et d’un humour très « anglais », interprétées par d’excellents musiciens et il y avait, en concert, autant à écouter qu’à voir.

Le blog d'Amati, Ensemble Amati

J’ai eu la chance, dans les années 70′ d’assister à un concert consacré à la musique d’Hoffnung, interprétée par un orchestre belge, l’Orchestre de la Radio-Télévision Belge (ORTB) qui avait été programmé dans le cadre du festival « 76 en scène », l’ancêtre du festival « Octobre en Normandie ». Et devinez où avait eu lieu ce concert ?…. à …. à ….. à YVETOT dans la salle des Vikings (c’était peut-être prémonitoire pour la suite de ma vie professionnelle et musicale).

Quel concert fantastique, complétement déjanté que je garderai en mémoire toute ma vie.

Si vous voulez avoir un aperçu, écoutez la symphonie dite « La surprise » de HAYDN.

Symphonie « la Surprise » – Joseph Haydn (par Hoffnung)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Hoffnung The Maestro

A défaut d’assister à un concert ou d’entendre un disque consacré à Hoffnung, régalez-vous avec ses caricatures sur les chefs d’orchestres. Peut-être, désormais, les regarderez-vous différemment.

The Chef

Le blog d'Amati, Ensemble Amati

Retrouvez notre maestro à nous en concert avec l’Orchestre du Grand Turc ce samedi à Yvetot dans leur spectacle Teuf-Teuf.

Partager

3 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *