Ah… Crémone… Cremona…

Lutherie 2 commentaires

Pour ce dernier article de l’année, Colette s’interroge. Beaucoup.

Je vous laisse en sa compagnie !

Je me pose une question…

Je vous pose « MA » question…

Mais, avant tout, je vais vous transporter dans la ville que tous violonistes aimeraient visiter : CRÉMONE.

CrémonePhoto : Bellitalie

C’est la Mecque du violon, le Jérusalem de l’art, le firmament du son et ce, grâce aux maitres Stradivari, Guarneri, Amati. Chaque échoppe de luthier vous transporte 400 ans auparavant où des odeurs de colle, de bois, de vernis vous titillaient les narines. Vous les imaginez, ces maîtres, penchés sur leurs œuvres.

Statue Crémone

Alors, vous vous rendez au musée, talonné de près par une guide aux yeux inquisiteurs, et religieusement vous contemplez à travers des vitres ces violons qui ont traversé bien des vicissitudes. Ils ont été adulés. Des milliers de mélomanes ont vibré. Des virtuoses de renom les ont serrés dans leurs bras et ont tiré de leurs cordes des sons d’une pureté sans égal. Quelques uns ont été abandonnés dans des greniers.

Vous fermez les yeux, vous n’êtes plus sur Terre, vous êtes dans un autre monde.

Soudain, un filet d’air vous glace le cou. Vous frissonnez. Vous vous dirigez vers la fenêtre afin de la fermer et vous actionnez la CRÉMONE au moyen de la poignée… Ah ! Ce son grinçant… Venu d’outre tombe… Il vous réveille de votre léthargie bienfaisante et vous déchire les tympans.

Il n’y a pas que le Crémone des musiciens qui existe, il y a aussi la crémone pour fermer la fenêtre.

Certes, cette dernière est bien utile, mais elle ne vous fait pas rêver, c’est le moins que l’on puisse dire. Et vous voilà brutalement retombé sur le plancher des vaches.

Non… Ces deux mots ne peuvent être amis. Il ne peut y avoir de lien… Ce n’est pas possible.

Mais, qu’ont-ils eu de commun dans leur jeunesse linguistique ?

Alors, je cherche dans l’étymologie de ces mots pour savoir s’il y a un moindre cousinage. Et à ce jour, je suis bredouille.

Aidez-moi… s’il-vous-plait… Je veux savoir…

Vous avez toutes les vacances pour éclairer la lanterne de Colette. A vos dicos !

☆ Bonnes fêtes à tous ! ☆

Partager

2 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *