Hervé Niquet l’étonnant

Que les Rouennais ne se méprennent pas, il ne s’agit pas d’Hervé Niquet, le prof de guitare basse de l’école de musique de Grand-Quevilly (à moins qu’il n’ait fait une petite séance de chirurgie esthétique !), mais bien de son homonyme chef d’orchestre français.

Hervé Niquet

Photo : Hervé Niquet / Eric Manas

Celui-là est atypique ! On pourrait penser de lui qu’il est rigide, arrogant ou tout autre trait de caractère que certains autres chefs ont (non non pas le nôtre !).
Hervé Niquet serait plutôt tout l’inverse.

Un chef déluré…

Quel chef serait prêt à vanter sa silhouette dans Célestin pendant l’entracte ?
Lui.
Quel chef serait prêt à monter sur scène en kilt ?
Encore lui.

Vous pourrez d’ailleurs découvrir ses audaces dans quelques semaines dans un de mes prochains articles.

…dont le talent et le travail sont reconnus

Mais Hervé Niquet n’est pas seulement un artiste avec beaucoup d’humour. « Féru d’antiquités musicales » comme il aime à se décrire, il fouine dans les archives pour y redécouvrir des œuvres baroques jusque là oubliées et monte avec Le Concert Spirituel des œuvres inédites, ce qui lui vaut une reconnaissance mondiale.

Très franchement, qui ne rêverait pas de travailler avec lui après avoir visionné cette vidéo ?

Source vidéo : youtube.com/user/LeConcertSpirituel/

Hervé Niquet revient d’une tournée en Asie avec le Concert Spirituel où l’ensemble a joué des œuvres de compositeurs français de l’époque baroque. Ils ont également participé, le 18 juillet dernier, au fameux festival des BBC Proms au Royal Albert Hall de Londres où ils ont joué des oeuvres de Haendel. Ca fait rêver non ?

Partager

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *