A la découverte de la Chapelle d’Ernemont…

A deux semaines de notre concert à la Chapelle Sacré-Coeur d’Ernemont, découvrez ce lieu, encore peu connu mais néanmoins magnifique, à travers nos photos et le récit de Mère Thérèse, patronne des lieux !

 

Voilà maintenant 2 ans qu’Amati a l’immense chance de bénéficier de l’acoustique absolument merveilleuse de cette chapelle, cachée en bas de la route de Neufchâtel à Rouen. Si vous ne la connaissez pas, vous râtez quelque chose, croyez-moi. J’ai donc fait appel à Mère Thérèse, pleine de souvenirs, de caractère et d’humour ( :biggrin: ) pour écrire cet article et ainsi vous mettre l’eau à la bouche. Venez en sa présence visiter les lieux. Elle vous y dévoilera quelques secrets sur l’orgue, les concerts et sur les personnalités religieuses qui ont foulé le parquet d’Ernemont…

Mère Thérèse de la Chapelle Sacré-Coeur d'Ernemont de Rouen

Jeune religieuse, j’ai souvenir de belles célébrations : Professions religieuses, Jubilés, Fête du Sacré-Coeur… où le Maitre Marcel Lanquetuit, titulaire du grand orgue de la Cathédrale, venait chez nous pour jouer l’entrée, l’offertoire, la sortie et accompagner les chants. Il avait le talent de l’improvisation à partir de mélodies connues ou de celles que nous venions d’exécuter. Pendant des années, il a donné des cours d’orgue et d’harmonie à notre Soeur organiste et en a fait une excellente accompagnatrice. Elle avait commencé avec le Chanoine Delestre, lui-même compositeur et musicien.

Ces célébrations religieuses étaient présidées par les Evêques successifs de Rouen, le Cardinal Martin, Mgr Pailler, Mgr Duval, et d’autres comme le Cardinal Renard, alors Archevêque de Lyon, le Cardinal Tumi de Douala (Cameroun)…

Cette même Soeur a donné pas mal de concerts avec de jeunes élèves du Conservatoire de Rouen, Marie-Pierre à la trompette, Doris au violon, puis au violoncelle. Cette dernière, nièce d’une Religieuse, est sortie 1er prix du Conservatoire.

On a poursuivi la série des concerts avec Dom Baumel, organiste de l’Abbaye Saint-Wandrille, lui-même 1er prix du Conservatoire d’orgue. Au rythme d’un concert tous les deux ans. Le prochain est d’ailleurs prévu pour le printemps 2013. Depuis quelques années, le Père Baumel est accompagné de musiciens connus violoncellistes, flûtistes, hautboïstes et l’an prochain, il s’annonce avec deux jeunes élèves de conservatoires, l’un de Paris, l’autre de Lyon.

Vous le voyez, les concerts actuels, auxquels participe avec brio l’Ensemble Instrumental AMATI, prennent la suite d’une longue tradition. Et je ne peux parler que de ce qui s’est passé depuis 1952 !

Un grand merci à Mère Thérèse pour sa collaboration. Vous pourrez la retrouver dans la Chapelle d’Ernemont le 8 décembre lors de notre concert. Elle sera ravie de continuer avec vous cette petite séance de bavardages !

Je remercie également Michel Limare, directeur de la maison de retraite d’Ernemont dont fait partie ce lieu prestigieux, pour son accueil chaleureux.

Connaissiez-vous la Chapelle d’Ernemont ? Y êtes-vous déjà allé écouter des concerts ?

Si vous souhaitez utiliser mes photos, merci de citer votre source ou de créer un lien vers notre blog.

Partager

4 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *