Connaissez-vous vraiment le Requiem ?

Dites « Requiem de Mozart » aux mélomanes que vous connaissez et vous constaterez par vous-même l’effet que cette oeuvre a sur les gens. Certes, la musique est sublime mais elle l’est encore plus lorsque les mots ont tout à coup une résonance en vous.

Pour moi, il est essentiel de connaitre la signification d’un texte latin chanté par un choeur. Oui, même si je ne le chante pas moi-même. Une oeuvre est, à mon sens, importante à connaitre dans son ensemble. Je trouve que ceux qui en restent à jouer leur partition manquent quelque chose. Quelque chose de parfois plus fondamental que leur partie seule.

trad_requiemC’est la raison pour laquelle, une fois encore, j’ai rédigé un article dans lequel vous trouverez à la fois le texte latin du Requiem et sa traduction française. Il existe plusieurs versions, plus ou moins compréhensibles. J’ai donc choisi d’écrire ici la mienne en simplifiant le plus possible toutes celles que j’ai récoltées.

Si vous souhaitez comme moi la coller sur votre partition, cliquez sur l’image ci-contre et imprimez les pages 2 et 3 (surtout pas la 1, sauf si vous voulez dire adieu à votre cartouche d’encre noire).

Ensemble Instrumental AMATI

Si vous préférez télécharger la version qui est présentée dans cet article, c’est là ! Avec ce fichier pdf, vous pourrez cliquer sur les liens qui vous dirigeront, comme ici, vers les définitions en question.

Un dernier conseil, ne manquez pas l’article de la semaine prochaine dans lequel je parlerai des mystères du Requiem de Mozart. Cette future publication m’a demandé 5 jours de travail mais ces recherches ont été véritablement PAS-SION-NAN-TES ! Je compte sur vous ?

Bonne lecture !

Introitus

Requiem aeternam dona eis, Domine
Et lux perpetua luceat eis.
Seigneur, donnez-leur le repos éternel
Et que la lumière éternelle brille sur eux.

 

Te decet hymnus Deus,
in Sion
Et tibi reddetur votum
in Jerusalem
Ô Dieu, c’est en Sion qu’on chante
Vos louanges
C’est envers Vous que des voeux sont
Accomplis à Jérusalem

 

Exaudi orationem meam
Ad te omnis caro veniet.
Exaucez ma prière
Vous, vers qui iront tous les mortels.

 

Requiem aeternam dona eis, Domine
Et lux perpetua luceat eis.
Seigneur, donnez-leur le repos éternel
Et que la lumière éternelle brille sur eux.

 

Kyrie

Kyrie eleison
Christe eleison
Kyrie eleison
Seigneur, ayez pitié de nous
Christ, ayez pitié de nous
Seigneur, ayez pitié de nous

 

Dies irae

Dies irae, dies illa,
Solvet saeclum in favilla
teste David cum Sibylla.
Jour de colère que ce jour-là
Où le monde sera réduit en poussières
Comme l’attestent David et la Sybille.

 

Quantus tremor est futurus,
Quando judex est venturus,
Cunca stricte discussurus !
Quelle terreur nous saisira,
Lorsque le Juge viendra
Pour délivrer son impitoyable sentence !

 

Tuba mirum

Tuba mirum spargens sonum
Per sepulcra regionum,
Coget omnes ante thronum.
La trompette répandant la stupeur
Parmi les sépulcres
Nous conduira tous au pied du trône.

 

Mors stupebit et natura
Cum resurget creatura
Judicanti responsura.
Liber scriptus proferetur
In quo totum continetur
Unde mundus judicetur.
La mort et la nature seront dans l’effroi
Lorsque la créature ressuscitera
Pour rendre compte au Juge.
Le Livre tenu à jour sera apporté
Livre qui contiendra
Tout ce sur quoi le monde sera jugé.

 

Judex ergo cum sedebit
Quidquid latet apparebit,
Nil inultum remanebit.
Lorsque donc le Juge tiendra séance
Tout ce qui est caché apparaitra,
Rien ne demeurera impuni.

 

Quid sum miser tunc dicturus ?
Quem patronum rogaturus
Cum vix justus sit securus ?
Malheureux que je suis, que dirai-je alors ?
Quel protecteur invoquerai-je
Quand le juste sera dans l’inquiétude ?

 

Rex tremendae

Rex tremandae majestatis,
Qui salvandos salvas gratis,
Salva me, fons pietatis.
Ô Roi d’une majesté redoutable,
Vous qui sauvez les élus par grâce,
Sauvez-moi, ô Source de miséricorde.

 

Recordare

Recordare, Jesu pie,
Quod sum causa tuae viae.
Ne me perdas illa die.
Souvenez-vous, ô doux Jésus,
Que c’est pour moi que vous êtes venu.
Ne me perdez pas en ce jour-là.

 

Quaerens me, sedisti lassus,
Redemisti crucem passus,
Tantus labor non sit cassus.
A me chercher, vous avez peiné,
Vous m’avez sauvé en souffrant sur la croix,
Qu’un tel labeur ne soit pas vain.

 

Juste judex ultionis
Donum fac remissionis
Ante diem rationis.
Ô Juge qui punissez justement
Accordez-moi votre pardon
Avant que j’aie à en rendre compte.

 

Ingemisco tanquam reus :
Culpa rubet vultus meus.
Supplicanti parce Deus.
Je gémis comme un coupable :
Le péché fait rougir mon visage.
Pardonnez, mon Dieu, à celui qui Vous implore.

 

Qui Mariam absolvisti,
Et latronem exaudisti,
Mihi quoque spem dedisti.
Vous qui avez pardonné Marie-Madeleine,
Et avez exaucé le bon larron,
A moi aussi, Vous rendez l’espoir.

 

Preces meae non sunt dignae
Sed tu bonus fac benigne,
Ne perenni cremer igne.
Mes prières ne sont pas dignes d’être exaucées
Mais Vous, plein de bonté,
Faites par pitié que j’évite le feu éternel.

 

Inter oves lucum praesta,
Et ab haedis me sequestra
Statuens in parte dextra.
Donnez-moi une place parmi vos brebis,
Séparez-moi des boucs
En me plaçant à votre droite.

 

Confutatis

Confutatis maledictis
Flammis acribus addictis
Voca me cum benedictis.
Quand les maudits, couverts de honte,
Seront voués aux flammes de l’enfer
Appelez-moi avec les bénis.

 

Oro supplex et acclinis,
Cor contritum quasi cinis :
Gere curam mei finis.
En m’inclinant je Vous supplie,
Le coeur broyé comme de la cendre :
Prenez soin de mon heure dernière.

 

Lacrimosa

Lacrimosa dies illa,
Qua resurget ex favilla
Judicandus homo reus.
Jour de larmes que ce jour-là,
Qui verra renaitre de ses cendres
Le pécheur, pour être jugé.

 

Huis ergo parce Deus
Pie Jesu Domine
Dona eis requiem.
Amen.
Daignez, ô Dieu, lui pardonner
Bon Jésus, notre Seigneur,
Accordez-leur le repos.
Amen.

 

Domine Jesu

Domine Jesu Christe, Rex gloriae,
Libera animas omnium fidelium defunctorum
De poenis inferni et de profundo lacu.
Seigneur Jésus-Christ, Roi de gloire,
Délivrez les âmes de tous les fidèles défunts
Des peines de l’enfer et du lac profond.

 

Libera eas de ore leonis,
Ne absorbeat eas tartarus,
Ne cadant in obscurum.
Délivrez-les de la gueule du lion,
Que l’abime ne les engloutisse pas,
Qu’elles ne tombent pas dans les ténèbres.

 

Sed signifer sanctus Michael
Repraesentet eas in lucem sanctam
Quam olim Abrahae promisisti
Et semini eius.
Mais que Saint Michel, le porte-étendard,
Les introduise dans la lumière sainte
Que vous avez promise jadis à Abraham
Et à toute sa descendance.

 

Hostias

Hostias et preces tibi, Domine,
Laudis offerimus :
Tu suscipe pro animabus illis,
Quarum hodie memoriam facimus.
Nous vous offrons, Seigneur, le sacrifice
Et les prières de notre louange :
Recevez-les pour ces âmes
Dont nous faisons mémoire aujourd’hui.

 

Fac eas, Domine, de morte ad vitam
Quam olim Abrahae promisisti
Et semini eius.

Faites-les passer, Seigneur, de la mort à la vie
Que vous avez promise jadis à Abraham
Et à toute sa descendance.

 

Sanctus

Sanctus, Sanctus, Sanctus,
Dominus Deus Sabaoth.
Pleni sunt caeli et terra gloria tua.
Osanna in excelsis.
Saint, Saint, Saint le Seigneur,
Dieu de l’univers.
Le ciel et la terre sont remplis de Votre gloire.
Hosanna au plus haut des cieux.

 

Benedictus

Benedictus qui venit in nomine Domini.
Osanna in excelsis.
Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.
Hosanna au plus haut des cieux.

 

Agnus Dei

Agnus Dei,
Qui tollis peccata mundi,
Donna eis requiem.
Agneau de Dieu,
Qui enlevez les péchés du monde,
Donnez-leur le repos.

 

Agnus Dei,
Qui tollis peccata mundi,
Donna eis requiem sempiternam.
Agneau de Dieu,
Qui enlevez les péchés du monde,
Donnez-leur le repos éternel.

 

Communio

Lux aeterna luceat eis,
Domine,
Cum sanctis tuis in aeternum,
Quia pius es.
Que la lumière éternelle brille sur eux,
Seigneur,
En compagnie de vos Saints durant l’éternité,
Car Vous êtes miséricordieux.

 

Requiem aeternam dona eis, Domine,
Et lux perpetua luceat eis,
Cum sanctis tuis in aeternum,
Quia pius es.

Seigneur, donnez-leur le repos éternel
Et que la lumière éternelle brille sur eux.
En compagnie de vos Saints durant l’éternité,
Car Vous êtes miséricordieux.

 

Partager

4 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *